FANDOM


Le Galilée avait pris son envol pour sa première mission. A peine sa construction achevée le voilà partie vers une planète dans un système voisin. La base avait détecté une énorme poussée énergétique puis plus rien. Les différentes analyses à chaud de l’incident laissant apparaitre l’éventualité d’une attaque à l’aide d’une bombe d’un type indéterminée.

Le Galilée partait donc pour mener son enquête. Le système en question était méconnu de Starfleet, il en était de même pour la planète et de la technologie utilisée qui aurait pu causer cette montée énergétique.

Une fois le Galilée dans le système en questions chacun des officiers fit ce qu’il avait à faire et les premiers résultats ne laissaient pas de doute. Une bombe avait bel et bien détruit à néant en en une fraction de seconde tout un peuple. Mais il fallait encore déterminer le pourquoi de la chose et surtout comment et par qui, tout ceci était arrivé. Si une civilisation tout entière venait de disparaitre une autre vivant sous terre était elle encore bel et bien présente.

Trois équipes furent donc formées dans ce but. Une équipe sur la planète composée du Docteur NAZDAK, du chef de la sécurité l’Aspirant VOR’OK et d’une scientifique l’enseigne WILLIAMS, avec pour objectif de comprendre ce qui avait pu causer l’extinction d’un peuple aussi rapidement. Mais surtout pourquoi cette arme n’avait laissée aucun cadavre. Si cette arme n’avait provoqué ce sursaut d’énergie, on aurait été en droit de penser que ce peuple avait fuit la planète.

Une deuxième, composée de l’Officier eXecutif l’Enseigne SILAAN et du conseiller l’Aspirant CATSMAN, au contact du peuple vivant sous terre, qui lui semblait au dire des relevés avoir été épargné par les effets de cette bombe.

Et enfin le Galilée placer momentanément sous les ordres du troisième officier, le Tacticien l’Aspirant BAYOKO, apte à diriger ce magnifique navire. Le Capitaine Solak jugeant plus instructif de voir comment ces officiers allaient s’en sortirent.

Mais cette mission n’aurait pu être aussi simple très longtemps. Rapidement nous eûmes la visite d’un peuple appelé les Antlas qui exigeait que le Galilée quitte cet espace en laissant nos hommes, nos amis, notre nouvelle famille sur la planète et de quitter les lieux. Ils étaient apparus de nulle part, sortant de l’espace fluidique et surprenant bon nombre d’entre nous. Les Antlas étaient responsables de la mort de ce peuple de la surface les Garks. Pour un fait qui nous échappe encore, l’explication qui nous fut fournie par la suite était-elle vraiment la bonne?

Les Antlas sont un peuple qui sont issus de nombreuses mutations génétiques, dès qu’ils trouvent un gène intéressants chez un peuple, ils se l’approprient et l’inoculent au moins à certains d’entre eux pour les besoins de leurs fonctions au sein de leur société. Les Garks possédaient un gène qu’ils se refusaient à donner aux Antlas et voilà le résultat. Il semble que les Antlas soient adeptes de la manière forte en cas de refus.

L’arrivée des Antlas dans l’espace de la planète s’était accompagnée de l’apparition de nombre des leurs sur la surface planétaire mettant en danger l’équipe scientifique. En peu de temps l’équipe scientifique s’était retrouver bloquer dans un ancien labo, couper de tout contact avec le Galilée ou encore l’équipe en sous-sol au contact des Filas. L’arrivée des Antlas avait couté la vie à deux sécumans chargés de monter la garde de l’entrée du labo.

Pendant que l’équipe de surface tentait de se protéger du mieux qu’elle pouvait, celle auprès des Filas tentait de comprendre pourquoiils n’avaient pas subis les foudres des Antlas eux aussi. La réponse tarda à venir mais la persévérance de l’équipe et les dons de la Conseillère, l’aspirant CATSMAN, permirent de comprendre en partie ce qui c’était passée sur cette planète.

Les Garks étaient en contact avec les Antlas et lorsque ces derniers voulurent acquérir le gène qui les intéressaient, devant le refus des Garks, les Antlas prirent contact avec les Filas. Qui dupé par les Antlas donnèrent les coordonnées de leur planète ce qui permit au Antlas de débarquer de l’espace fluidique et d’éradiquer les Garks .</p>

En orbite, les Antlas se faisaient de plus en plus pressant, et une technologie inconnue de la fédération permit à 4 de leur vaisseaux de commencer une sorte de fusion, ou d’assemblage de façon à ne faire plus qu’un gros et impressionnant navire de combat. Trois autres navires s’en prenaient au Galilée. Celui-ci avait refusé de quitter l’espace et faisait face à l’ennemi, malgré une tentative de diplomatie, rien n’avait permis d’éviter cet affrontement. Assis dans le fauteuil du Capitaine, l’Aspirant BAYOKO n’espérait qu’une chose. Que les Antlas au vue de sa détermination comprennent que seule la survie de son équipage et surtout son retour sur le Galilée ne comptait.

Un prémice de combat s’était engagé, entre les Antlas et le Galilée, les navettes à bord du navire fédéré avaient fait une sortie pour tenter de stopper l’assemblage du mastodonte. Mais on avait dénombré des pertes des deux côtés et cette tentative n’avait permis la destruction que d’un seul des navires Antlas. C’était David contre Goliath, avec le Galilée dans le rôle de David, mais BAYOKO n’avait aucune intention d’abandonner ses amis.

Les Filas eux avaient finalement consentie à venir en aide aux officiers, NAZDAK, VOR’OK et WILLIAMS piégées sur la planète. Ils nous avaient mis dans une situation plus que délicate sans vraiment le vouloir. L’Officier eXecutif du Galilée, l’Enseigne SILAAN, avait été clair, nous pouvions les aidés à la condition qu’ils ne nous cachent rien. Et après quelques tractations ils nous venaient en aide en envoyant une navette avec à son bord l’équipe de l’officier Exécutif, et deux des leurs récupérer l’équipe scientifique. Celle-ci s’était retranchée dans le labo et tentait d’échapper aux monstres qu’étaient les Antlas. Il était difficile d’imaginer à quoi ils pouvaient ressembler à l’origine, mais dans le labo face à eux se tenait une machine de guerre tout en muscle avec 4 bras dont ils se servaint aussi bien comme bras que comme moyen de déplacement.

Sans l’arrivée de la navette des Filas qui les téléporta juste au moment où les Antlas avaient réussi à pénétrer la pièce où s’était retranchée l’équipe scientifique, il aurait fallu ajouter trois personnes de plus sur la liste des pertes. L’officier VOR’OK avait été infecté par le virus qui avait éradiqué les Garks pendant le combat, son scaphandre ayant subi des dommages, entrainant une fuite de l’étanchéité.

La navette effectuait un trajet rapide vers le Galilée qui s’était placé tel un rempart entre la navette et les Antlas, une ouverture du bouclier ventrale permis une téléportation de tous les occupants de la petite navette, à bord du Galilée. Rapidement le Docteur NAZDAK et la Scientifique Miss WILLIAMS se mirent à la recherche d’un moyen de sauver VOR’OK. Il s’en fallut de peu de perdre le mi Klingon mais le savant dosage de chaleur et de radiation avait permis de le soigner et surtout de lui éviter une mort certaine.

Une énième tentative diplomatique se jouait pendant ce temps sur la passerelle, mais malgré que ce soit SILAAN assisté de la conseillère, et non BAYOKO cette fois ci, qui était en pourparlers avec les Antlas. Après quelques échanges et un intérêt certains des Antlas pour la fonction de conseiller, le résultat fut le même, la diplomatie était impossible entre les deux camps. Les Antlas restant sur leur position et sur leur manque de confiance, envers la fédération.

Le combat s’engagea donc, une manœuvre osée de la part du Galilée, un saut warp dans l’angle mort du mastodonte lui permis de porter un coup en plein dans la superstructure. Celle-ci répondit presque aussitôt mettant à mal les boucliers du Galilée. Celui-ci ne pouvait supporter plus de tirs, et profita que la superstructure soit obligée de recharger pour fuir le combat. A la surprise de tous les Antlas ne donnèrent pas de suite au combat laissant ainsi filer le Galilée. Le calme était revenu à bord très rapidement, les blessés n’étaient au final que peu nombreux et ils furent vite stabilisés et soignés par l’équipe médicale. Le Galilée avait été obligé de fuir, mais nombre de questions restaient sans réponses. Une certitude résonnait en chacun d’eux, ce premier contact avec les Antlas ne serait pas le seul, et il fallait maintenant se méfier des surprises que pouvaient receler l’espace fluidique.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard